Arrow to expande the menu options Loading

Comment aider les parents à surmonter les érythèmes fessiers

8 minutes

22/01/2021

Aperçu

L’érythème fessier est l'affection cutanée la plus courante chez les jeunes nourrissons, affectant un bébé sur quatre.1 Également connue sous le nom dermatite de couches, il s'agit d'une affection cutanée complexe qui se caractérise par l’affection de la fonction de barrière épidermique sur les fesses, la région péri-anale, à l’intérieur des cuisses et sur l’abdomen.2 Le Dr Stephanie Ooi, docteur généraliste, étudie la structure de la peau des bébés et comment elle peut devenir sensible à cause de l'érythème fessier, ainsi que les causes et les facteurs de risques. Enfin, elle donne des conseils pratiques pour accompagner les parents sur les besoins spécifiques de nettoyage de la peau des bébés durant cette période.

L’érythème fessier, une affection cutanée courante

Voir son bébé souffrir d’un érythème fessier peut causer une détresse importante chez les parents. Mais il est important de leur rappeler d'emblée que cette affection cutanée est très courante chez les nourrissons. On estime que l'érythème fessier affecte jusqu'à 25% des nourrissons portant des couches1, et peut affecter les bébés de tous les âges.3 La fréquence et la gravité de l'érythème fessier ont diminués depuis la création des couches jetables super-absorbantes et des produits d’hygiène cutanée hypoallergéniques.3-5

une maman change son bébé

La structure unique de la peau des bébés

La peau des nourrissons et des bébés est unique par rapport à celle des enfants plus âgés et des adultes en termes de structure, de composition et de fonction. Chez les bébés l'épiderme est 20% plus fin et la couche cornée 30% plus fine6, ce qui augmente la vulnérabilité de la peau face à la perméabilité et à la sécheresse.7 Cependant, contrairement aux adultes, la peau du nourrisson a un taux de prolifération importante9 qui favorise la maturation de la barrière cutanée pendant la première année de vie.

La peau de bébé est moins ferme que la peau mature. Elle a une tendance naturelle plus élevée à augmenter la perte d'eau de l'intérieur du corps à travers l'épiderme (perte transépidermique) et à réduire l'hydratation de la couche supérieure de la peau, reflétant ainsi une fonction de barrière cutanée moins efficace.7,9 Comme le rapport entre la surface corporelle et le poids corporel du bébé est plus élevé, les agents topiques7 sont plus facilement absorbés et peuvent donc avoir un effet plus prononcé sur la peau de bébé.

Sur le plan anatomique, la peau des fesses présente plusieurs plis et sillons, ce qui rend le nettoyage de la zone plus difficile à moins d’avoir les produits adaptés à cette routine.10

Le saviez-vous?

Le développement de la barrière cutanée chez les nourrissons peut rester incomplet jusqu'à environ 12 mois.11 La perte d'eau transépidermique (TEWL) est environ 3,5 fois plus élevée sur une peau de bébé que sur une peau mature.12

L’érythème fessier : symptômes, causes et facteurs de risques

Les érythèmes fessiers peuvent être classés comme légers, modérés ou sévères. Légers lorsque la peau est légèrement irritée et sévères s’il y a des plaies saignantes et ouvertes.13 L'éruption cutanée est généralement légère et peut être traitée à la maison.

En bref

  • Il n'est pas rare que chaque enfant ait au moins un épisode d'érythème fessier au moment où il apprends la propreté14

  • Les érythèmes fessiers peuvent varier en gravité : sur un groupe donné de patients, 58% auraient une légère éruption cutanée, 34% une éruption cutanée modérée et 8% une éruption cutanée sévère15,16

  • C'est souvent pendant la poussée dentaire ou le sevrage qu'un bébé peut être le plus sujet aux éruptions cutanées.

Il est bien établi dans la littérature scientifique que l'exposition à l'humidité et que l'occlusion au niveau du siège peuvent contribuer à une irritation locale, à une réduction de la résilience de la peau, à une fonction de barrière entravée et finalement à une dermatite.18 Lorsque la peau est hydratée elle est particulièrement vulnérable aux dommages mécaniques et aux frottements, en raison du frottement de la couche, permettant aux irritants biologiques et chimiques de pénétrer dans la couche cornée.10,20 Ces irritants, à savoir les composants de l'urine et les enzymes fécales, peuvent entraîner une accumulation d'ammoniac à partir de l'urée urinaire, entraînant une élévation du pH de la peau du bébé.19 Par conséquent, cette augmentation du pH cutané déclenche des protéases et des lipases fécales, toutes deux considérées comme les principaux contributeurs au développement de l'érythème fessier.20

Il existe peu d'études examinant les facteurs de risque associés à l'érythème fessier chez les nourrissons. Une étude souligne que la prévalence de l'érythème fessier était associée à la maturité du nourrisson, à son alimentation et à la présence et le niveau de C. albicans fécal.16 Dans une autre étude, l'érythème fessier récurrent s'est avéré associé à l'âge du nourrisson, au manque d'utilisation de crème de protection et à la fréquence de changement des couches, alors qu'il a été démontré que l'érythème fessier ponctuel est associé aux candidoses buccales, aux épisodes antérieurs d'éruption cutanées et à la fréquence de changement des couches21.

L'usage d'antibiotiques et la diarrhée sont également considérés comme des facteurs de risque dans le développement de l'érythème fessier.19,22,23 Enfin, les nourrissons allaités semblent moins sensibles à l'érythème fessier car les selles ont un pH plus bas. Les sels biliaires dans les selles encouragent l'activité des enzymes fécales, ce qui aggrave l'effet.14

Préparer les parents à l'érythème fessier

Si les parents s'inquiètent de l'érythème fessier, rappelez-leur que les infirmières et leur médecin généraliste sont là pour les conseiller et les aider. Voici quelques mesures que les parents peuvent prendre pour éviter l’apparition d’érythèmes fessiers.

Entretien du siège

Un nettoyage doux et efficace du siège peut stopper le cycle de l'érythème fessier chez les bébés en rétablissant l’hydratation cutanée, en éliminant les irritants et en équilibrant les niveaux de pH de la peau.

Le National Institute for Health and Care Excellence (NICE) a défini quelques étapes clés dans la gestion de l'érythème fessier que les parents et les soignants doivent suivre24 :

  • Aérer :

    • Ne pas mettre de couches aussi longtemps que possible pour aider au séchage de la peau sur la zone de la couche

  • Changer fréquemment les couches :

    • Nettoyer la peau et changer la couche toutes les 3 à 4 heures, ou dès que possible si elle est mouillée ou sale pour réduire l'exposition de la peau à l'urine et aux selles

    • Utiliser de l'eau ou des lingettes pour bébé sans parfum et sans alcool afin de protéger la barrière cutanée25

    • Appliquer une crème protectrice (le type et l'application dépendent de la sévérité des symptômes)

  • Pas nécessaire de baigner bébé tous les jours

    • Éviter les bains excessifs (par exemple plus de deux fois par jour) qui peuvent assécher excessivement la peau. Essuyer en tapotant après le nettoyage.

    • Éviter le savon, le bain moussant, les lotions ou le talc qui peuvent avoir un effet irritant et déstabiliser le pH de la peau

Si l'érythème fessier ne disparaît pas après avoir suivi ces étapes, il faut envisager de consulter son médecin généraliste.20

Une bonne hygiène est également importante

Les parents devraient recevoir l'éducation nécessaire sur les techniques d'hygiène appropriées:

  • Se laver les mains avant et après chaque changement de couche pour éviter toute contamination20

  • Le nettoyage du siège doit se faire de l'avant vers l'arrière 20

  • Garder les mains des bébés propres, en raison de leurs comportements main-bouche, peut aider à réduire ou à prévenir la transmission orale d’agents pathogènes. Les parents doivent porter une attention particulière à la peau de la zone du visage, qui peut être facilement irritée par le lait, la nourriture et la salive2

Le rôle des lingettes pour bébés dans la gestion et la prévention de l'érythème fessier

Alors que les lingettes en tissu ou le coton et l'eau ont traditionnellement été considérés comme la norme pour le nettoyage du siège de bébé, des études récentes ont démontré - dans un contexte clinique - que certaines lingettes pour bébés permettent un nettoyage efficace tout en respectant la peau des bébés, ce qui justifie leur utilisation sur la peau délicate du nouveau-né.20,27-31 En fait, il a été démontré que les lingettes pour bébés ne sont associées à aucune augmentation de l'irritation cutanée lorsqu’elles sont sans alcool et sans parfum par rapport au tissu ou au coton et à l'eau.25 De plus, les parents ont indiqué que les lingettes pour bébés étaient plus pratiques à utiliser lors de sorties que le coton et l'eau.28,32

Une maman change son bébé pendant que sa grande-sœur regarde

Les bébés nettoyés avec des lingettes WaterWipes sont moins impactés et ont des plus courtes périodes d’érythème fessier

Une nouvelle étude clinique portant sur 698 mamans publiée dans Pediatrics and Neonatology a montré que les mamans utilisant WaterWipes sur la peau de leur bébé constataient moins d’érythèmes fessiers (19 %) que chez les bébés nettoyés avec la marque n°1 (25 %) et la marque n°2 (30 %). Pour chaque jour où un érythème fessier était présent chez les bébés nettoyés avec WaterWipes, l’érythème a duré environ 50 % plus longtemps chez les bébés nettoyés avec les autres marques - 1,69 jour avec la marque n°2 (p<0,001) et 1,48 jour avec la marque n°1 (p=0,002). Les autres marques se disent douces et respectueuses de la peau des des nouveau-nés, mais elles contiennent des ingrédients supplémentaires comparées aux lingettes WaterWipes. Il s'agit de la première recherche du genre, révélant que différentes formulations de lingettes pour bébés peuvent avoir un impact sur l'intégrité cutanée des nourrissons.33

Les lingettes WaterWipes sont respectueuses des peaux les plus sensibles

Contenant seulement deux ingrédients, 99,9% d'eau purifiée et 0,1% d'extrait de fruit, les lingettes WaterWipes sont si douces pour la peau qu'elles peuvent être utilisées sur les bébés prématurés.

Les lingettes WaterWipes sont fabriquées dans des conditions de salle blanche en utilisant une technologie de purification unique. L'eau contenue dans les lingettes WaterWipes subit un processus de purification de l'eau en 7 étapes qui se traduit par une lingette ultra-pure qui procure une sensation douce sur la peau. Ce processus rend l'eau plus pure que l'eau bouillie refroidie. Cette technologie purifiante rend le produit unique et nettoie efficacement la peau, sans avoir besoin d'ingrédients nettoyants supplémentaires.

L'extrait de fruit contient des polyphénols naturels et de la vitamine C qui agissent comme un revitalisant et un nettoyant doux pour la peau.

Les lingettes WaterWipes sont plus pures que le coton et l'eau

Sur la base d'une revue de la littérature scientifique par son équipe d'experts indépendants, la Skin Health Alliance a conclu que les lingettes pour bébés WaterWipes sont plus pures que le coton et d'eau.

La différence de pureté entre les lingettes WaterWipes et l’utilisation de coton et d’eau.

Les lingettes WaterWipes sont recommandées par les sages-femmes et autres professionnels de santé dans le monde entier et sont devenues les lingettes préférées de nombreuses unités de soins intensifs néonatals à travers l'Irlande, le Royaume-Uni, le Portugal, les États-Unis, l'Australie et la Nouvelle-Zélande.

* Erythème fessier modéré à sévère

References
Down arrow

1. Ravanfar,P., Wallace,J.S. and Pace,N.C. (2012) Diaper dermatitis: a review and update. Current Opinion in Pediatrics. 24(4), 472-479. [Abstract]

2. Telofski LS, Morello AP 3rd, Mack Correa MC, Stamatas GN. (2012) The infant skin barrier: can we preserve, protect, and enhance the barrier?. Dermatol Res Pract. 198789. doi:10.1155/2012/198789

3. Cohen, B. (2017) Differential diagnosis of diaper dermatitis. Clinical Pediatrics 56(5S), 16-22. [Abstract]

4. Visscher, M.O. (2009) Recent advances in diaper dermatitis: etiology and treatment. Pediatric Health 3(1), 81-98.

5. Atherton, D.J. (2016) Understanding irritant napkin dermatitis. International Journal of Dermatology 55(Suppl 1), 7-9. [Abstract]

6. Stamatas, G., Nikolovski, J., Luedtke, M., et al, 2010. Infant skin microstructure assessed in vivo differs from adult skin in organization and at the cellular level. Pediatric Dermatology 27, 125–131 Available at: https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/19804498 Last accessed: 4 September 2018.

7. Cooke, A, Bedwell, C, Campbell, M, et al (2018) Skin care for healthy babies at term: A systematic review of the evidence. Midwifery 56: 29–43 https://www.midwiferyjournal. com/article/S0266-6138(17)30354-6/pdf [last accessed March 2020]

8. Leung, A., Balaji, S., Keswani, S G., 2014. Biology and Function of Fetal and Pediatric Skin: https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pmc/articles/PMC3654382/

9. Oranges, T., Dini, V., Romanelli, M., Skin Physiology of the Neonate and Infant: Clinical Implications. Advances in Wound Care 2015: 4(10): 587-595. Available at https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pmc/articles/PMC4593874/. Last accessed 19 October 2019.

10. Adam R. Skin care of the diaper area. Pediatric Dermatology. 2008;25(4):427-433.

11. Nikolovski J, Stamatas G, Kollias N, Wiegand B: Barrier Function and Water-Holding and Transport Properties of Infant Stratum Corneum are different from adults and continue to develop through the first year of life. J Investig Dermatol 2008;128:1728–1736.

12. Cork MJ, Danby SG, Vasilopoulos Y, Hadgraft J, Lane ME, Moustafa M, Guy RH, MacGowan AL, Tazi-Ahnini R, Ward SJ: Epidermal Barrier Dysfunction in Atopic Dermatitis. J Investig Dermatol 2009; 129:1892–1908.

13. Oakley A. (1997) Napkin Dermatitis. DermNet NZ https://www.dermnetnz.org/topics/napkin-dermatitis

14. Argwal, R. 2018. Diaper Dermatitis https://emedicine.medscape.com/article/911985-overview#a5 [last accessed March 2020]

15. Atherton DJ. (2004) A review of the pathophysiology, prevention and treatment of irritant diaper dermatitis. Curr Med Res Opin. 20:645-649

16. Jordan, WE , Lawson, KD , Berg, RW (1986) Diaper dermatitis: frequency and severity among a general infant population. Pediatr Dermatol; 3: 198–207

17. Khan, N. (2014) Nappy rash: prevention and cure. Nursing In Practice https://www.nursinginpractice.com/nappy-rash-prevention-and-cure [last accessed March 2020]

18. Berg RW. (1998) Etiology and pathophysiology of diaper dermatitis. Adv Dermato, 3:75–98

19. Merrill, L. (2015), Prevention, Treatment and Parent Education for Diaper Dermatitis. Nursing for Women's Health, 19: 324-337. doi:10.1111/1751-486X.12218

20. Wesner, E., Vassantachart, J.M., Jacob, S.E. 2019. Art of prevention: The importance of proper diapering practices,

International Journal of Women's Dermatology 5:4, 233-234, http://www.sciencedirect.com/science/article/pii/S2352647519300103 [last accessed March 2020]

21. Adalat, S , Wall, D , Goodyear, H : Diaper dermatitis - frequency and contributory factors in hospital attending children. Pediatr Dermatol 2007; 24: 483–488

22. Li, C & Zhu, Z & Dai, YH. (2012). Diaper Dermatitis: A Survey of Risk Factors for Children Aged 1 – 24 Months in China. The Journal of International Medical Research. 40:1752-60 https://journals.sagepub.com/doi/full/10.1177/030006051204000514

23. Campbell, R.L., Bartlett, A.V., Sarbaugh, F.C. and Pickering, L.K. (1988), Effects of Diaper Types on Diaper Dermatitis Associated with Diarrhea and Antibiotic Use in Children in Day‐Care Centers. Pediatric Dermatology, 5: 83-87. doi:10.1111/j.1525-1470.1988.tb01143.x

24. NICE (2018) Na Campbell, R.L., Bartlett, A.V., Sarbaugh, F.C. and Pickering, L.K. (1988), Effects of Diaper Types on Diaper Dermatitis Associated with Diarrhea and Antibiotic Use in Children in Day‐Care Centers. Pediatric Dermatology, 5: 83-87. doi:10.1111/j.1525-1470.1988.tb01143.xppy rash - Scenario: Management of nappy rash, https://cks.nice.org.uk/nappy-rash#!scenario [last accessed March 2020]

25. Fernandes J.D., Machado, M.C.R., Oliveira, Z.N.P (2011) Children and newborn skin care and prevention. Anais Brasileiros de Dermatologia http://www.scielo.br/scielo.php?pid=S0365-05962011000100014&script=sci_arttext&tlng=en [last accessed March 2020]

26. Van Onselen, J. (2018) Spotlight: tackling nappy rash in infants. British Journal of Family Medicine, https://www.bjfm.co.uk/napkin-dermatitis-in-infants-overview-and-current-treatment-guidance [last accessed March 2020]

27. Visscher, M., Odio, M., Taylor, T., White, T., Sargent, S., Sluder, L., ... & Huebner, A. (2009). Skin care in the NICU patient: effects of wipes versus cloth and water on stratum corneum integrity. Neonatology, 96(4), 226-234.

28. Lavender, T., Furber, C., Campbell, M., Victor, S., Roberts, I., Bedwell, C., & Cork, M. J. (2012). Effect on skin hydration of using baby wipes to clean the napkin area of newborn babies: assessor-blinded randomised controlled equivalence trial. BMC pediatrics, 12(1), 59

29. Garcia B.N, Massoudy L, Scheufele R, Ekkehart D.M, Proquitte H, Wauer R, Bertin C, Serrano J, Blume- Peytavi U (2012) Standardized diaper care regimen: a prospective, randomized pilot study on skin barrier function and epidermal IL-1a in new borns Pediatric Dermatology 29(3):270–276

30. Odio, M., Streicher-Scott, J., & Hansen, R. C. (2001). Disposable baby wipes: efficacy and skin mildness. Dermatology Nursing, 13(2), 107

31. Blume‐Peytavi, U, Kanti, V. Prevention and treatment of diaper dermatitis. Pediatr Dermatol. 2018; 35: s19‐ s23. https://doi.org/10.1111/pde.13495

32. Furber C, Bedwell C, Campbell M, Cork M, Jones C, Rowland L, Lavendar T (2012) The challenges and realities of diaper area cleansing for parents. Journal of Obstetric, Gynecologic and Neonatal Nursing, 00:1-13.

33. Price AD, Lythgoe J, Ackers-Johnson J, Cook PA, Clarke-Cornwell A, MacVane Phipps F (2020) The BaSICS (Baby Skin Integrity Comparison Survey) Study: a prospective experimental study using maternal observation to report the effect of baby wipes on the incidence of irritant diaper dermatitis from birth to eight weeks of age. Pediatrics & Neonatology: doi:10.1016/j.perneo.2020.10.003. [Epub ahead of print]

34. Burnett, C. 2017. Safety Assessment of Citrus Plant- and Seed-Derived Ingredients as Used in Cosmetics. Cosmetic Ingredient Review. http://www.cir-safety.org/sites/default/files/cplant122016rep.pdf, last accessed 12 March 2020

Inscrivez-vous pour recevoir notre newsletter à destination des Professionnels de Santé.

Laissez-nous vos coordonées et nous vous contacterons. Parce que nous nous attachons à éliminer le superflu, nos newsletters ne contiennent que les informations les plus importantes.

J'atteste être âgé(e)(s) de plus de 16 ans et d'avoir pris connaissance des termes et conditions générales ainsi que de la politique de confidentialité et de les avoir acceptés.

Cochez cette case si vous souhaitez recevoir de WaterWipes des informations concernant nos produits, nos offres et nos promotions. Vous pouvez à tout moment vous désabonner afin de ne plus recevoir de courriels marketing, en nous contactant à l'adresse suivante : [email protected]