Arrow to expande the menu options Loading

WaterWipes aide à réduire le risque d’irritations au visage causées par les équipements de protection individuelle chez les professionnels de santé en première ligne face au COVID-19

15 Apr

WaterWipes aide à réduire le risque de blessures au visage dues aux EPIs

Selon une étude mandatée par le Royal College of Surgeons en Irlande (RCSI), le « kit de soins », comprenant les lingettes WaterWipes, participe à la diminution des blessures au visage des professionnels de santé, due à la pression du port prolongé des masques et des équipements de protection individuelle (EPI) contre le COVID-19.

L'étude, dirigée par des chercheurs de l'Université de Médecine du RCSI et de la Health Sciences Skin Wounds and Trauma (SWaT) Research Centre auprès des professionnels de santé d'un grand hôpital de soins intensifs en Irlande, a duré près de deux mois

Publiée dans le Journal of Wound Care, environ 300 membres du personnel en première ligne ont reçu un kit de soins, conçu conformément aux meilleures pratiques internationales dans lequel ils pouvaient retrouver des lingettes WaterWipes®, d'une crème hydratante (Eucerin Aquaphor Baume Réparateur Cutané) et d'un ruban protecteur (Mepitac Fixation douce).

Les résultats ont montré qu'avant d'utiliser un protocole de soins, incluant les lingettes WaterWipes, 29% des personnes interrogées ont développé des problèmes cutanés divers sur le visage suite au respect des gestes barrières de la Covid-19, alors qu'après avoir utilisé l'ensemble de soins, ils n'étaient plus que 8%. L'analyse a révélé que lors de l'utilisation de l'ensemble du protocole de soins, le personnel soignant était presque cinq fois moins susceptible de développer un FPI. Les personnes interrogées ont déclaré que les soins étaient facile à utiliser, doux et efficace.

Le kit de soins du RCSI avec les lingettes pour bébé WaterWipes aide à réduire les lésions de pression au visage causées par les EPIs

WaterWipes utilise de l’eau ultra pure

Le RCSI a choisi les lingettes WaterWipes parce qu'il voulait inclure une lingette douce et pure avec laquelle le personnel pourrait se nettoyer le visage - avant d'appliquer son EPI et après l'avoir retiré. Le RCSI a identifié de manière indépendante la pureté des lingettes WaterWipes grâce aux recommandations du personnel.

Les lingettes WaterWipes sont plus pures que le coton et l'eau et sont fabriquées dans des conditions de salle blanche, en utilisant une technologie de purification unique. Cela signifie que l'eau passe par un processus de purification en sept étapes pour éliminer les impuretés physiques et chimiques, adoucir et purifier l'eau. L'eau contenue dans les lingettes aide à nettoyer la peau, sans qu'il soit nécessaire d'ajouter des ingrédients nettoyants et sans laisser de résidus. En outre, le matériau des lingettes WaterWipes est soumis à un processus de décontamination, ce qui permet d'obtenir un produit frais et pur, stable pendant 20 mois sans être ouvert ou quatre semaines après ouverture.

Soutenir les héros de la santé

WaterWipes s'attache à reconnaître le travail accompli par les professionnels de santé au cours de la pandémie de COVID-19, et au-delà.

Nous sommes très fiers d'avoir participé à cette étude pour soutenir les travailleurs de première ligne pendant cette période difficile et ravis de confirmer que l'utilisation des lingettes WaterWipes a contribué à réduire la fréquence des lésions au visage due au port prolongé des EPI. Chez WaterWipes®, nous avons un solide héritage médical et nous nous engageons à investir dans de nouvelles recherches et de nouveaux développements pour soutenir les professionnels de la santé du monde entier.

Edward McCloskey, fondateur de WaterWipes,

L'Université de médecine et des sciences de la santé RCSI

Nous sommes parfaitement conscients des blessures au visage, telles que les escarres, les ecchymoses et les déchirures cutanées, que les professionnels de santé subissent en raison du port prolongé d'équipements de protection pendant la pandémie et en particulier lors du port de masques médicaux. Ces blessures peuvent être douloureuses pour le personnel et, dans certains cas, elles peuvent les exposer à un risque accru d'infection. Cette étude est la première du genre réalisée au plus fort de la pandémie dont l’objectif est d’aider à atténuer l’apparition de blessures par pression faciale. Les résultats nous indiquent que lorsque les soins de la peau sont priorisés et qu'une approche systématique des soins préventifs est adoptée, il y a des avantages évidents pour les professionnels de santé et les structures concernées.

Le professeur Zena Moore, Directrice du Centre de Recherche de la SWaT et cheffe de la RCSI School of Nursing and Midwifery, était la chercheuse principale de l'étude. Elle déclare

A propos du professeur Zena Moore:

Le professeur Zena Moore est présidente des soins infirmiers à la RCSI, Université de médecine et des sciences de la santé. Elle est infirmière diplômée, titulaire d'un doctorat, d'un diplôme FFNMRCSI, d'un MSc en cicatrisation et réparation des tissus, d'un MSc en leadership dans l'éducation, d'un PGDip en cicatrisation et réparation des tissus et d'un diplôme en management. Elle est également directrice de l'école d'infirmières et de sages-femmes et directrice du centre de recherche sur la peau, les plaies et les traumatismes (SWaT) au RCSI.

Le principal domaine de recherche de Zena est la cicatrisation et la réparation des tissus et elle a publié plus de 210 articles, directives, documents de consensus et chapitres de livres dans ce domaine. Le professeur Zena Moore a présenté ses recherches et les résultats obtenus lors de la 40e conférence annuelle internationale sur la recherche et l'éducation dans le domaine des soins infirmiers et des sages-femmes, qui s'est tenue en 2021. Sa présentation peut être visionnée ici.