article

Aider les parents à s’occuper de leur bébé prématuré en unité néonatale de soins intensifs

8 minutes

13/10/2020

Passer du temps en unité néonatale de soins intensifs peut être une expérience intimidante pour les parents de bébés prématurés, non seulement à cause de la prématurité de leur nouveau-né et des complications médicales associées, mais aussi car l’unité de soins intensifs néonatals est un environnement peu familier et complexe. Aujourd’hui, les parents y ont davantage l’opportunité de s’occuper de leur bébé prématuré, car de plus en plus d’hôpitaux adoptent une approche centrée sur la famille.

Cette approche, qui promeut une relation de coopération entre les parents et le corps médical dans tous les aspects des soins apportés aux bébés prématurés, ne cesse d’évoluer et intègre de plus en plus la famille dans la prestation des soins apportés aux nouveau-nés1. Cet article passe en revue les moyens pratiques par lesquels les professionnels de santé en service de néonatalogie peuvent aider les parents à se sentir plus confiants pour s’occuper de leur nouveau-né, en mettant l’accent sur les soins de la peau.

L’importance du rôle des parents au sein de l’unité de soins intensifs néonatals

Dans le cadre de l’initiative “Amis des Bébés” de l’UNICEF apportant des conseils aux unités néonatales, la gestion de l’expérience des parents en matière de soins est citée comme un élément clé afin de garantir des soins et un rétablissement optimaux aux nouveau-nés2.

En permettant aux parents de bébés prématurés de participer aux soins apportés à leur enfant, ceux-ci apprennent à s'occuper du nourrisson après sa sortie de l'hôpital3, avec l'avantage supplémentaire non négligeable de renforcer le lien affectif avec leur bébé4,5 . Le toucher est un élément essentiel et il existe de multiples façons pour les parents de renforcer ce lien unique en s’impliquant davantage dans les soins quotidiens de leur nouveau-né à l’hôpital.

Selon les principales organisations caritatives néonatales dans le monde se consacrant aux soins des bébés gravement malades et prématurés, les parents peuvent participer aux soins quotidiens apportés à leur(s) enfant(s) prématuré(s), avec le support d’infirmières, notamment en ce qui concerne6:

  • Le bain

  • Le change

  • La méthode kangourou

  • Tenir et réconforter le bébé

Un nouveau-né prématuré dans les bras de sa mère.

Donner le bain

Les parents de bébés prématurés seront, de manière compréhensible, souvent hésitants à manipuler leurs nouveau-nés, d’autant plus qu’ils semblent si fragiles. Les infirmières puéricultrices jouent un rôle vital en éduquant et en rassurant les parents sur la nature délicate de la peau d’un bébé prématuré afin qu’ils se sentent capables de s’impliquer dans la routine quotidienne des soins de leur enfant, à l’hôpital comme au domicile par la suite. Si le bain à l'éponge est généralement considéré comme la forme de nettoyage la plus sûre et la plus bénéfique pour un bébé prématuré7, les parents apprécieront qu'on leur montre comment procéder étape par étape.

Informations pratiques pour les parents sur la peau des bébés prématurés

  • Les nourrissons prématurés sont plus maigres et ont moins de graisse corporelle qu’un bébé né à terme8

  • La peau d’un bébé prématuré peut être extrêmement rouge mais est en fait translucide car elle n’est pas encore totalement développée9

  • La peau d’un bébé prématuré est très fine, sensible et sujette aux irritations, en particulier à l’érythème fessier 6,7,8

Changer les couches

Les parents ne sont peut-être pas conscients que le processus de change peut être stressant pour leur bébé prématuré, mais cela ne devrait pas les empêcher de s'impliquer pour autant. Bliss 10, (une organisation caritative britannique) fournit quelques éléments importants à prendre en compte par les parents pour changer les couches, tant en unité de soins néonatals qu'à la maison :

  • S'approcher du bébé en silence, en parlant doucement

  • Maintenir l'éclairage, le bruit et les activités à un faible niveau

  • Prendre son temps et répondre aux signaux et aux indices du bébé

Nettoyer la zone du siège est tout aussi important afin de protéger la peau délicate d’un bébé prématuré. Si les hôpitaux ont généralement leur propre méthode pour ce faire, les parents demandent souvent conseil sur les lingettes à acheter après leur sortie de l'hôpital. Une étude publiée dans Paediatric Dermatology6 a révélé que les lingettes contenant des ingrédients tels que la glycérine et l'acide citrique peuvent être nocifs pour le pH de la peau d'un bébé prématuré, en comparaison à l’utilisation d’un tissu et d’eau. Une lingette contenant un minimum d'ingrédients, comme les lingettes pour bébés WaterWipes qui sont composées de 99,9% d'eau purifiée et d’une goutte d'extrait de fruit, aide à maintenir l'importante fonction de barrière cutanée de la couche cornée. Les lingettes pour bébés WaterWipes sont les lingettes préférées de nombreuses unités de soins intensifs néonatals en Irlande, au Royaume-Uni, aux États-Unis, en Australie et en Nouvelle-Zélande.

La méthode kangourou

La méthode kangourou, souvent utilisée de manière interchangeable avec le contact peau à peau (CPP), est une pratique établie de longue date dans les hôpitaux du monde entier, impliquant les parents et leur(s) bébé(s) dans l’unité de soins intensifs néonatals. Si le contact peau-à-peau est administré en toute sécurité11,il est associé à l'amélioration de la stabilité physiologique du nouveau-né, de l'allaitement maternel et à une croissance ainsi qu’un développement sain12,13,14,15.

Misty Williams, professionnelle de santé en unité de soins intensifs néonatals aux Etats-Unis, donne les conseils suivants : "La méthode kangourou, ou contact peau à peau, est un excellent moyen pour les parents de créer un véritable lien avec les bébés prématurés pendant leur séjour à l'hôpital. Les parents devraient être encouragés à pratiquer cette méthode une ou deux fois par jour pendant au moins une heure, ou aussi longtemps que le bébé le tolère. Idéalement, le plus longtemps possible est le mieux ! Il est préférable que les parents évitent de faire des choses perturbantes lorsqu’ils réalisent la méthode kangourou, comme parler au téléphone ou regarder la télévision, car c'est un moment de tranquillité dont profitent les parents et l'enfant".

Quelques conseils pour les parents novices en matière de méthode kangourou

Le cerveau des bébés prématurés grandit chaque jour et réagit au monde qui l’entoure. Certaines activités peuvent aider à soutenir cette croissance lors du contact peau à peau, comme16:

  • Parler doucement au bébé

  • Chanter une berceuse

  • Lire un livre

Le saviez-vous ?

Le contact peau à peau maternel dans l'unité néonatale de soins intensifs peut avoir un impact positif sur la mère également, notamment une amélioration de l'humeur, une diminution du stress et de la dépression post-partum, en plus de favoriser un environnement de soins stimulant17,18,19 .

Les pères peuvent aussi assurer un contact peau à peau

Bien qu'il y ait moins de recherches explorant l'impact du CPP paternel, par rapport au CPP maternel, les pères et leur bébé prématuré peuvent également bénéficier de cette pratique20. Les études menées à ce jour ont établi un lien entre cette pratique et de multiples avantages pour les pères, tels que la réduction des problèmes de relations conjugales 16; le renforcement de leur rôle paternel 16,21 ainsi que l'aide à la transition vers une parentalité plus égalitaire 20 .

Le pouvoir du CPP

Afin de démontrer le véritable pouvoir du CPP pour les parents et les nouveau-nés, WaterWipes s'est associé à l'une des plus grandes expertes mondiales en matière de contact peau à peau, le Dr Susan Ludington, pour suivre l'impact du CPP sur trois nouveau-nés. Regardez ces vidéos impactantes afin de voir comment le CPP a régulé la respiration, le rythme cardiaque, les niveaux d'oxygène et la température de ces bébés dans les cinq minutes suivant leur maintien dans cette position.

Tenir et réconforter bébé

Le CPP peut ne pas être approprié pour certains prématurés, mais les parents ne doivent pas se décourager pour autant car le toucher demeure tout aussi puissant. Il arrive que les parents ne s’en rendent pas compte, mais un simple toucher peut22 :

  • Calmer un bébé pendant les procédures inconfortables ou douloureuses

  • Apaiser un bébé agité

  • Encourager un bébé à rester éveillé et à réagir

Cela peut prendre de nombreuses formes, comme le simple fait de tenir le bébé pendant des périodes plus courtes, l'emmailloter, l'encourager à téter, le masser ou simplement l'allonger près de la couveuse21,23,24,25 . Il est donc nécessaire d’encourager les parents à explorer les différents moyens de s'engager physiquement avec leur bébé au sein de l'unité néonatale de soins intensifs, car chaque bébé est unique et réagit différemment.

Un parent touchant le pied d’un bébé prématuré

Le saviez-vous ?

La peau est le plus grand organe sensoriel et le premier à se développer, et cela même lorsque le bébé est dans l'utérus, de sorte que tous les nouveau-nés sont programmés pour répondre au toucher24. Un nouveau-né reçoit continuellement une stimulation en étant allaité et cajolé, ce qui est vital pour sa croissance et son développement24,26.

Résumé

Permettre aux parents de jouer un rôle actif et pratique dans les soins de leur(s) bébé(s) améliore considérablement leur expérience en unité néonatale de soins intensifs.

Lucille Bradfield, infirmière clinicienne gestionnaire en néonatalogie, commente : "Il est important de se rappeler que les parents connaissent leur bébé mieux que quiconque. Il est essentiel de défendre leur rôle important dans l'unité néonatale de soins intensifs, non seulement pour le développement du bébé, mais aussi pour donner aux parents les moyens de s'occuper de celui-ci. Cela est particulièrement important au moment où le bébé se dirige vers la maison. Les parents qui participent activement aux soins à l'hôpital verront un impact positif sur leur bébé, mais aussi sur leur propre santé mentale et sur le lien parent-enfant”.

References
Down arrow

1 Banerjee J, Aloysius A, Platonos, K. & Deierl, A.. (2017). Family centred care and family delivered care – What are we talking about? Journal of Neonatal Nursing. 24. 10.1016/j.jnn.2017.11.004.

2UNICEF UK (2018) Baby Friendly Initiative: Guidance for Neonatal Units, https://www.unicef.org.uk/babyfriendly/wp-content/uploads/sites/2/2015/12/Guidance-for-neonatal-units.pdf [accessed April 2020]

3European Foundation for the Care of Newborn Infants (date unknown). The family in the NICU https://www.efcni.org/health-topics/in-hospital/developmental-care/the-family-in-the-nicu/ [accessed April 2020]

4 Flacking R, Lehtonen L, Thomson G, et al. Closeness and separation in neonatal intensive care. Acta Paediatr. 2012;101(10):1032‐1037. doi:10.1111/j.1651-2227.2012.02787.x

5Bry A, Wigert H. Psychosocial support for parents of extremely preterm infants in neonatal intensive care: a qualitative interview study. BMC Psychol. 2019;7(1):76. Published 2019 Nov 29. doi:10.1186/s40359-019-0354-4

6Bliss (date unknown) Getting Involved info card https://shop.bliss.org.uk/shop/files/19022FCCinfocardfinallowres.pdf [accessed April 2020]

7 Kusari, A, Han, AM, Virgen, CA, et al (2019). Evidence‐based skin care in preterm infants. Pediatr Dermatol. 2019; 36: 16‐ 23. https://doi.org/10.1111/pde.13725

8American Academy of Pediatrics (2015) Caring For A Premature Baby, adapted from Caring for Your Baby and Young Child: Birth to Age 5, 6th Edition https://www.healthychildren.org/English/ages-stages/baby/preemie/Pages/Caring-For-A-Premature-Baby.aspx [accessed April 2020]

9Cherney, K. (2016) Skin Problems in the Premature Baby, Healthline https://www.healthline.com/health/pregnancy/premature-baby-skin-problems [accessed April 2020]

10Bliss (date unknown) Tips for Changing Your Baby’s Nappy https://www.bliss.org.uk/parents/in-hospital/looking-after-your-baby-on-the-neonatal-unit/tips-for-changing-your-babys-nappy [accessed April 2020]

11Mori, R., Khanna, R., Pledge, D. and Nakayama, T. (2010), Meta‐analysis of physiological effects of skin‐to‐skin contact for newborns and mothers. Pediatrics International, 52: 161-170. doi:10.1111/j.1442-200X.2009.02909.x

12Johnston CC, Campbell-Yeo M, Filion F. Paternal vs Maternal Kangaroo Care for Procedural Pain in Preterm Neonates: A Randomized Crossover Trial. Arch Pediatr Adolesc Med. 2011;165(9):792–796. doi:https://doi.org/10.1001/archpediatrics.2011.130

13 Pados, B (2018). Physiology of Stress and Use of Skin-to-Skin Care as a Stress-Reducing Intervention in the NICU. Nursing for Women's Health. 23. 10.1016/j.nwh.2018.11.002.

14Mekonnen AG, Yehualashet SS, Bayleyegn AD. The effects of kangaroo mother care on the time to breastfeeding initiation among preterm and LBW infants: a meta-analysis of published studies. Int Breastfeed J. 2019;14:12. Published 2019 Feb 19. doi:10.1186/s13006-019-0206-0

15Phillips RM, Goldstein M, Hougland K, et al. Multidisciplinary guidelines for the care of late preterm infants. J Perinatol. 2013;33 Suppl 2(Suppl 2):S5‐S22. doi:10.1038/jp.2013.53

16Nationwide Children’s (1997) Kangaroo Care for Your Infant https://www.nationwidechildrens.org/family-resources-education/health-wellness-and-safety-resources/helping-hands/kangaroo-care-for-your-infant [accessed April 2020]

17Angelhoff C, Blomqvist YT, Sahlén Helmer C, et al. Effect of skin-to-skin contact on parents' sleep quality, mood, parent-infant interaction and cortisol concentrations in neonatal care units: study protocol of a randomised controlled trial. BMJ Open. 2018;8(7):e021606. Published 2018 Aug 1. doi:10.1136/bmjopen-2018-021606

18Baley J. (2015). Skin-to-Skin Care for Term and Preterm Infants in the Neonatal ICU. Pediatrics. 136. 10.1542/peds.2015-2335.

19Cowan, H & Lilley T (2013) Supporting skin-to-skin care in the neonatal unit. Infant 2013; 9(3): 89-91.

20Srinath B, Shah J, Kumar P & Shah P. (2015). Kangaroo care by fathers and mothers: comparison of physiological and stress responses in preterm infants. Journal of Perinatology: official journal of the California Perinatal Association. 36. 10.1038/jp.2015.196.

21Blomqvist, Y.T., Rubertsson, C., Kylberg, E., Jöreskog, K. and Nyqvist, K.H. (2012), Kangaroo Mother Care helps fathers of preterm infants gain confidence in the paternal role. Journal of Advanced Nursing, 68: 1988-1996. doi:10.1111/j.1365-2648.2011.05886.x

22Bliss (date unknown) Skin-to-skin and Kangaroo Care, https://www.bliss.org.uk/parents/in-hospital/looking-after-your-baby-on-the-neonatal-unit/skin-to-skin-and-kangaroo-care [accessed April 2020]

23March of Dimes (2017) Touching and holding your baby in the NICU https://www.marchofdimes.org/complications/touching-and-holding-your-baby-in-the-nicu.aspx [accessed April 2020]

24Tommy’s (date unknown) Caring for your baby: your role https://www.tommys.org/pregnancy-information/pregnancy-complications/premature-birth/your-babys-time-hospital/caring-your-baby-your-role [accessed April 2020]

25Field, T. (2010). Touch for socioemotional and physical well-being: A review. Developmental Review, 30(4), 367-383. https://doi.org/10.1016/j.dr.2011.01.001

26Feldman, R., Singer, M. and Zagoory, O. (2010), Touch attenuates infants’ physiological reactivity to stress. Developmental Science, 13: 271-278. doi:10.1111/j.1467-7687.2009.00890.x

Inscrivez-vous pour recevoir notre newsletter à destination des Professionnels de Santé.

Laissez-nous vos coordonées et nous vous contacterons. Parce que nous nous attachons à éliminer le superflu, nos newsletters ne contiennent que les informations les plus importantes.

J'atteste être âgé(e)(s) de plus de 16 ans et d'avoir pris connaissance des termes et conditions générales ainsi que de la politique de confidentialité et de les avoir acceptés.

Cochez cette case si vous souhaitez recevoir de WaterWipes des informations concernant nos produits, nos offres et nos promotions. Vous pouvez à tout moment vous désabonner afin de ne plus recevoir de courriels marketing, en nous contactant à l'adresse suivante : info@waterwipes.com.